L'effet de la fréquence lexicale sur les réalisations des rhotiques en Ecosse

Monika Pukli


Cet article présente une étude auditive et acoustique des réalisations du phonème /r/ en position de coda en anglais parlé en Écosse. L'objectif est de tester l'influence de la fréquence lexicale sur les formes non rhotiques en parole spontanée chez dix-huit locuteurs. Les approches basées sur la Théorie des Exemplaires intègrent l'effet de la fréquence dans leurs modèles de langage, mais les observations sur le terrain présentent une problématique plus complexe et les résultats observés ici ne sont pas ceux attendus pour une lénition phonologique. Or, les formes innovantes en Écosse ont évolué d'une vibrante roulée vers une approximante accompagnée de réalisations de plus en plus vocalisées. En réalité les effets potentiels de la fréquence lexicale sont situés sur plusieurs niveaux, ce qui rend leur étude sur un corpus oral très difficile.


 DOI: 10.21437/JEP.2018-24

Cite as: Pukli, M. (2018) L'effet de la fréquence lexicale sur les réalisations des rhotiques en Ecosse. Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole, 205-212, DOI: 10.21437/JEP.2018-24.


@inproceedings{Pukli2018,
  author={Monika Pukli},
  title={{L'effet de la fréquence lexicale sur les réalisations des rhotiques en Ecosse}},
  year=2018,
  booktitle={Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole},
  pages={205--212},
  doi={10.21437/JEP.2018-24},
  url={http://dx.doi.org/10.21437/JEP.2018-24}
}