Étude exploratoire des stratégies de production du ton 3 en chinois mandarin

Yizhi Huang, Véronique Delvaux, Kathy Huet, Myriam Piccaluga, Guoxian Zhang, Bernard Harmegnies


Malgré l'absence de contraste linguistique au niveau du mode de phonation en chinois mandarin, des études antérieures ont documenté, lors de la production des tons, de fréquentes occurrences de phonation non modale (type "creaky voice"/"vocal fry"), en particulier avec le troisième et le quatrième ton. La f0 étant traditionnellement considérée comme l'élément déterminant dans la production des tons, leurs autres corrélats acoustiques/phonétiques demeurent inexploités dans ces études antérieures. Sur la base d'un corpus constitué de mots et de pseudo-mots monosyllabiques de structure CV (où V est [a] (tons T1, T2, T3, T4), et C [m]) produits isolément par 10 locuteurs natifs du chinois mandarin, la présente étude vise à décrire la distribution des occurrences de phonation non modale en fonction des paramètres structurant le corpus, et à mieux caractériser les stratégies de production des tons, en particulier le T3, à partir de mesures acoustiques diversifiées.


 DOI: 10.21437/JEP.2018-62

Cite as: Huang, Y., Delvaux, V., Huet, K., Piccaluga, M., Zhang, G., Harmegnies, B. (2018) Étude exploratoire des stratégies de production du ton 3 en chinois mandarin. Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole, 541-549, DOI: 10.21437/JEP.2018-62.


@inproceedings{Huang2018,
  author={Yizhi Huang and Véronique Delvaux and Kathy Huet and Myriam Piccaluga and Guoxian Zhang and Bernard Harmegnies},
  title={{Étude exploratoire des stratégies de production du ton 3 en chinois mandarin}},
  year=2018,
  booktitle={Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole},
  pages={541--549},
  doi={10.21437/JEP.2018-62},
  url={http://dx.doi.org/10.21437/JEP.2018-62}
}