Vers un modèle du « toucher vocal » pour la communication ubiquïte

Ambre Davat, Véronique Aubergé, Gang Feng


Un des enjeux de la robotique de téléprésence est d'offrir une immersion socio-relationnelle ubiquite. Pour y parvenir, il est nécessaire de comprendre et modéliser les facteurs qui permettraient au téléopérateur de contrôler la transmission de ses productions vocales, afin de lui en donner la perception, la proprioception et l'inter-proprioception. Ce modèle de transfert de la distance vocale socialement incarnée devra tenir compte de l'ensemble des paramètres impliqués dans l'effet socio-relationnel des productions vocales, en particulier l'intensité. Il devra également intégrer des éléments de contexte pertinents à la performance intentionnelle du locuteur téléopérant. Nous présentons dans cet article une première expérience visant à mesurer, analyser et modéliser la manière dont l'humain perçoit la distance physique qui le sépare d'un interlocuteur, en fonction de variations socio-affectives dans les productions vocales de cet interlocuteur. Ces résultats seront la référence des modèles qui seront implantés sur notre robot de téléprésence : RobAir Social Touch.


 DOI: 10.21437/JEP.2018-35

Cite as: Davat, A., Aubergé, V., Feng, G. (2018) Vers un modèle du « toucher vocal » pour la communication ubiquïte. Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole, 303-311, DOI: 10.21437/JEP.2018-35.


@inproceedings{Davat2018,
  author={Ambre Davat and Véronique Aubergé and Gang Feng},
  title={{Vers un modèle du « toucher vocal » pour la communication ubiquïte}},
  year=2018,
  booktitle={Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole},
  pages={303--311},
  doi={10.21437/JEP.2018-35},
  url={http://dx.doi.org/10.21437/JEP.2018-35}
}