Analyse acoustique des occlusives produites par des jeunes locuteurs en dialecte wu de Suzhou

Wang Ning


Le système phonologique consonantique du wu ne comporte aucune opposition de voisement pour les occlusives. Phonétiquement, on constate que les occlusives sourdes /p, t, k/ en position initiale peuvent être perçues voisées et légèrement soufflées quand elles sont suivies d'une voyelle à ton bas. En position intervocalique d'une unité complexe dissyllabique, leur réalisation peut être voisée. Cet article examine la condition du soufflement et du voisement dans le dialecte wu de Suzhou où on observe qu'à l'initiale et en registre bas, les jeunes locuteurs maintiennent le soufflement qui se propage à partir du milieu de la réalisation de la voyelle jusqu'à la fin ; à l'intervocalique, le degré de voisement est effectivement plus élevé mais seulement dans un contexte lexical et tonal spécifique. Ce degré ne réalise pas le voisement à 100%. De plus, on note que la réalisation intervocalique peut varier entre [b, d, g] et [ɓ, ɗ, ɠ].


 DOI: 10.21437/JEP.2018-53

Cite as: Ning, W. (2018) Analyse acoustique des occlusives produites par des jeunes locuteurs en dialecte wu de Suzhou. Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole, 460-468, DOI: 10.21437/JEP.2018-53.


@inproceedings{Ning2018,
  author={Wang Ning},
  title={{Analyse acoustique des occlusives produites par des jeunes locuteurs en dialecte wu de Suzhou}},
  year=2018,
  booktitle={Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole},
  pages={460--468},
  doi={10.21437/JEP.2018-53},
  url={http://dx.doi.org/10.21437/JEP.2018-53}
}