L'information accentuelle est-elle représentée dans le lexique mental des locuteurs du français ?

Amandine Michelas, Sophie Dufour


Une particularité prosodique du français est que l'accent primaire ne permet pas de distinguer deux mots de sens différents. A l'aide d'un paradigme d'amorçage de répétition, nous avons examiné si l'information accentuelle est représentée dans le lexique mental des français. En comparaison à une condition contrôle, nous avons observé une diminution des temps de réaction, que le mot cible « ban'deau » accentué sur sa syllabe finale soit précédé de l'amorce « ban'deau » elle-même accentuée sur sa syllabe finale ou qu'il soit précédé de l'amorce « bandeau » inaccentuée. Un tel résultat suggère que les mots sont stockés indépendamment de la présence ou non d'un accent en français. D'un point de vue théorique plus général, ce résultat est compatible avec les modèles abstractionnistes de la reconnaissance des mots parlés dans lesquels les informations acoustiques non pertinentes à l'identification des mots seraient écartées du signal de parole avant l'accès au lexique.


 DOI: 10.21437/JEP.2018-44

Cite as: Michelas, A., Dufour, S. (2018) L'information accentuelle est-elle représentée dans le lexique mental des locuteurs du français ?. Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole, 383-391, DOI: 10.21437/JEP.2018-44.


@inproceedings{Michelas2018,
  author={Amandine Michelas and Sophie Dufour},
  title={{L'information accentuelle est-elle représentée dans le lexique mental des locuteurs du français ?}},
  year=2018,
  booktitle={Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole},
  pages={383--391},
  doi={10.21437/JEP.2018-44},
  url={http://dx.doi.org/10.21437/JEP.2018-44}
}